actualité

   TABLEAU D’HONNEUR      1918 - 2018

 

pour notre ami Jean-Paul

Il y a quelques jours, en rangeant l’atelier communal, Jean-Paul découvrait un vieux cadre, remisé là depuis plus de 20 ans selon les souvenirs de l’un de ses collègues…

Surpris, Jean-Paul dégageait l’objet, recouvert de poussière, de toiles d’araignées, de fientes d’oiseaux, très marqué par des infiltrations d’eau…

Un rapide coup de chiffon faisait apparaitre un diplôme qui immédiatement attirait l’attention de Jean-Paul …

« Tableau d’honneur… enfants de la commune morts pour la Patrie… citations à l’ordre du jour… » … araignées et insectes avaient trouvé refuge entre le diplôme et le verre… le bois du cadre est infesté de vers…

Sans attendre, Jean-Paul, conscient d’avoir fait une trouvaille intéressante, informait Dominique Vollmar  le maire de Vézelise, et avec son accord apportait le cadre à l’Espace de Mémoire pour essayer d’en savoir plus.

Avec beaucoup de soins, un premier nettoyage permettait de confirmer l’intérêt de la découverte… 31 cases soigneusement remplies au porte plume, des noms surgis du passé, des citations pour actes de bravoure…

1918 – 2018, un siècle après la fin de la Première Guerre mondiale, les noms inscrits sur ce Tableau d’Honneur commençait à réapparaitre !

Avec l’accord de Dominique, et avec beaucoup de précaution, l’encadrement était démonté, les clous rouillés arrachés, le diplôme, collé sur un carton, retiré et dépoussiéré très délicatement au pinceau.

Il était alors transporté dans le club house … le temps de séchage sera sans nul doute très long.

Mais sans nul doute non plus, une très belle découverte en cette année de commémoration du 100ème anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 !

 

Il méritait bien un tableau d’honneur notre ami Jean-Paul !





Un grand merci à Annette LAUMON, Conservateur départemental du patrimoine, pour son avis sur l’importance du Tableau d’Honneur trouvé par notre ami Jean-Paul.
Quelques modèles différents de ces estampes commémoratives sont repérés, dont  celui, présent dans l’église Saint-Martin à Ancerviller, qui a été inscrit au titre des monuments historiques le 28/03/2017.
Celui-ci me paraît intéressant à plus d’un titre : il s’agit d’un document communal (les exemples que je connais, sont paroissiaux), les noms des « enfants de la commune » tombés au combat sont complétés par différentes indications qui ne figureront pas sur le monument aux morts



(citations, lieu du décès, grade,..) et il a été imprimé par Berger Levrault Nancy Paris.     
Prenez-en soin. Bien cordialement.
Annette Laumon


Haut de page