1940-2015 :
   75ème anniversaire des bombardements de Vézelise  

18 juin 1940 : le Commandant Crognier tombait pour la France
Le 75ème anniversaire des bombardements de Vézelise sera l’un des thèmes présentés dans l’Espace de Mémoire pour la saison 2015.
Hasard du calendrier, dimanche dernier, dans la soirée, réception d’un message envoyé par Isabelle Godard, webmaster du site www.vignacourt.free.fr
Envoyé : dimanche 12 avril 2015 18:54 À : espacedememoire@wanadoo.fr Objet : guerre 39-45
Bonjour,
Je recherche toutes informations concernant M. Joseph Fuscien Emile CROGNIER , Mort le 18-06-1940 à Vézelise et né à Vignacourt en 1883.
Unité 16e brigade d'infanterie légère (16e BIL) Il doit avoir le grade de commandant, mais je n'ai pas de preuve.
Je souhaiterai localiser sa tombe (dans l'idéal avoir une photo de sa tombe) et avoir toutes les infos possibles concernant juin 40.
Je suis webmaster du site historique de Vignacourt.
Bien cordialement,

Site de vignacourt

Sans attendre, une première recherche sur le site Mémoire des Hommes …

L’information confirmée, cette demande arrive en pleine préparation du diaporama sur les bombardements de Vézelise en juin 1940…

Dans les photos qui seront présentées, il y aura celles prêtées par Colette Vichard en octobre 2013 …

Dans la collection de Colette, il y a deux photos du cimetière temporaire aménagé pour les 47 victimes de ces bombardements.

Et, si par hasard, il était possible de localiser la tombe du Cdt Crognier sur l’une de ces photos ?



Nouvelle recherche …
Surprise ! oui la tombe est identifiable sur l’une des photos !
Et, coïncidence, c’est la tombe voisine de celle d’Alcide Guibert, ce jeune Belge, tombé également à Vézelise le 18 juin 1940, et dont l’histoire oubliée au fond d’une malle, fut ressuscitée en 2008 grâce à la vigilance de Maurice Vandeweyer de Couvin (Belgique)
(le site dossier N° 5 : Alcide et Robert )http://espacedememoire.fr/dionGibert.html



Redécouvrir l'histoire =>
 d’Alcide GUIBERT et de Robert DION








 Une autre vérification sur les copies des tables de décès de l’Etat Civil de la commune de Vézelise, le Cdt Crognier y figure bien.



Toutes ces informations sont transmises tard dans la nuit à Isabelle Godard.
Le lendemain matin, une question à Jean-Charles Cappronnier,directeur adjoint des Archives de Meurthe-et-Moselle, originaire de la Somme :
«  Vous connaissez une commune du nom de Vignacourt ? »
« Quel nom dites vous ? »
« Vignacourt ! »
« Si je connais Vignacourt, bien sur, un de mes deux grands pères était natif de Vignacourt ! »
Ça ne s’invente pas !
Vignacourt, petite commune de la Somme, dans laquelle a été découverte une exceptionnelle collection de 4 000 plaques de verre de la Première Guerre Mondiale, et sur laquelle est implanté un cimetière britannique de la Grande Guerre dans lequel reposent 584 soldats : 425 Australiens, et 159 autres en majorité anglais.


LA COLLECTION LOUIS THUILLIER
Louis Thuillier s'était pris de passion pour la photographie en 1914. A l'époque, la démarche était exceptionnelle. De 1915 à 1920 Louis Thuillier et son épouse Antoinette, qu'il a initiée à la photographie, vont réaliser 3000 plaques photographiques des soldats de passage dans le village de Vignacourt et 1000 plaques de civils. Leur travail représente un passionnant témoignage de la vie d'un village à proximité du champ de bataille.
En 1988 à l'occasion de l'inauguration de la rue des Australiens Robert Thuillier, fils de Louis Thuillier, confie 300 plaques photographiques à développer à Robert Crognier, un photographe local. Certaines de ces photos ornent les murs de la mairie de Vignacourt.
Laurent MIROUZE, historien amateur qui écrit dans la revue Militaria, découvre en 1990 ces quelques plaques. Il est frappé par la qualité des prises de vues, et par le naturel et la décontraction des portraits. Il publie plusieurs articles dans la revue Militaria en espérant susciter l'attention des spécialistes anglo-saxons.
En 2010, vingt ans après sa découverte, Laurent Mirouze est contacté par Channel Seven, grande chaine de télévision Australienne, qui souhaite réaliser un reportage sur cette histoire.
Le 24 janvier 2011, une équipe australienne débarque à Vignacourt, composée de six journalistes chevronnés emmenés par Ross Coulthart, reporter célèbre, accompagné de Peter Burness, historien spécialiste de la première guerre mondiale à l'australian War Memorial.
Ils vont rapidement découvrir les 4000 plaques, l'importance de cette découverte exceptionnelle et de sa valeur historique pour la nation australienne.
A la diffusion du reportage, l'impact est immense en Australie. Des familles retrouvent leurs ancêtres venus se battre pour notre liberté.
Source : http://www.vignacourt.fr/

Haut de page