Accueil          Actualités
1945-2015
   Le pèlerinage de Vic  
voir l'article de l' Est Républicain du  30 juillet 2015
Il y a 70 ans dans la RAF, Vic Cassapi
  Il y a 70 ans déjà, dans la nuit du 1er au 2 février 1945, au retour d’une mission de bombardement sur Ludwigshaffen, au-dessus de Château-Salins, le Lancaster RA 502 entre en collision avec le Lancaster NG 202. L’équipage du RA 502 abandonne l’avion qui devenu incontrôlable s’écrase à Fléville-devant-Nancy. Cinq aviateurs parviennent à sauter en parachute et s’en tirent avec de légères blessures : Sous-lieutenant Aubrey Lohrey (RNZAF), pilote et commandant de bord, Sergent Eddy Eddie Westhorpe, navigateur, Sergent Bill Anderson, bombardier, Sergent Vic Cassapi, mécanicien navigant, Sergent Allan Jarnell, mitrailleur arrière. Les sergents Norman Tinsley, opérateur radio, et Andrew James ne parviennent pas à quitter l’avion et s’écrasent avec celui-ci. Leurs corps ne seront jamais retrouvés.
        Le second Lancaster NG 202, bien que sérieusement endommagé, réussit à regagner sa base en Angleterre, mais le mitrailleur de queue, le Sergent Virgil Fernquist (RCAF) a été tué dans la collision.

        Juillet 1997, sur le territoire de la commune de Fléville, des pièces d’avion sont mises à jour lors de travaux routiers. Les fouilles sont réalisées sous la direction de Jean-Pierre Legendre, archéologue à la DRAC de Lorraine. L’enquête menée par le Service Historique de l’Armée de l’Air et par le Musée de l’Aéronautique de Nancy permet d’établir qu’il s’agit des restes du Lancaster RA 502.
        Un an plus tard, le 24 octobre 1998, la commune de Fléville inaugure une stèle dédiée aux trois victimes des deux Lancaster. Trois des rescapés : Bill Anderson, Vic Cassapi et Allan Jarnell assistent à la cérémonie.
        Depuis, Vic s’était fixé comme objectif de revenir chaque année pour s’incliner devant la stèle et saluer ainsi la mémoire de ses deux camarades d’équipage jamais retrouvés.
        Et, comme il le souligne, depuis 17 ans, c’est celui qui est devenu son ami, Jean-Pierre Legendre qui organise son pèlerinage, qui le guide et l’accompagne.

        Depuis 2010, son pèlerinage annuel comporte une nouvelle halte « obligatoire » dans le programme de Vic … l’Espace de Mémoire de Vézelise, où sont conservées et présentées les pièces de son Lancaster. Vic et Jean-Pierre étaient en effet passés alors que les travaux étaient en cours. Confidence de Vic lors de sa visite 2015, « franchement, lorsque nous sommes passés en 2010, je n’ai pas cru un instant qu’il serait possible d’ouvrir ce musée en 2011, et je n’avais imaginé qu’il serait possible d’avoir un aussi beau résultat ».

        1945-2015, même si le séjour est plus court que les années passées, il n’est pas question de ne pas marquer le 70ème anniversaire de ces évènements qui hantent les souvenirs de l’ancien mécanicien-naviguant de la RAF qui fêtera bientôt ses 94 printemps.
Comme toujours accompagné par Jean-Pierre, le circuit commence par un moment de recueillement dans l’intimité à la stèle de Fléville, un salut ému à ses camarades disparus, puis un passage sur la colline de Sion, et enfin la visite à l’Espace de Mémoire pour saluer ses amis Lorrains et revoir les pièces de son avion.
        C’est Roland qui lui présente la nouvelle exposition, avant que Vic ne salue la vingtaine de personnes présentes.
        Une signature sur le livre d’or, une dernière bière et déjà il est l’heure de repartir pour Metz.
        « Si ma santé me le permet, je reviendrai l’année prochaine ! »
                Nous l’espérons tous très sincèrement Sir !

 




Un immense regret pour Vic. Depuis des années, la terrible maladie de son épouse Amy, (73 ans de mariage !) qui ne lui permet plus de sortir de l’établissement spécialisé dans lequel elle est soignée.




François (Tonton) en attendant Vic présente sa dernière maquette, encore une belle réussite !




 

Haut de page